CDC tiers monde
Panorama des réalisations
Construction de salles de formation et de réunion

Lieu : au nord ouest du Rwanda

Contexte : La guerre d’octobre 1990, le génocide de 1994, les attaques des « infiltrés Ex Far » et Interahamwe entre 1997-1999 ont beaucoup contribué à la perte de vies humaines et à la séparation des enfants de leurs parents. Des milliers d’enfants orphelins se sont alors retrouvés dans la rue, exposés à tous les dangers. Réagissant face à cette situation tragique, le Point d’Ecoute, association créée en 1998 avec laquelle SOS Enfants collabore depuis 2000, s’est mobilisé en faveur de ces enfants des rues, en les aidant à retrouver leurs parents ou un membre de leur famille et en assurant leur scolarisation ainsi que les soins médicaux en cas de maladie. Actuellement, les enfants sont toujours accueillis dans un conteneur et le petit local servant de bureau pour le travail administratif est trop exigu pour permettre l’extension des actions de l’association.

Objectif : doter le Point d’Ecoute de locaux pour l’accueil et l’écoute des enfants, de salles de formation et de réunion en nombre suffisant afin d’optimiser sa mission de réinsertion familiale, scolaire et sociale des enfants des rues de Gisenyi au Rwanda.

Nature de l’investissement : construction de locaux pour l’accueil et l’écoute des enfants, de salles de formation et de réunion.

Association : SOS Enfants

Coût total : 16 740 €

Financement accordé : 8 240 €

Bilan au 22/03/2007 :

La construction du nouveau bâtiment a pu démarrer dès le 31 juillet 2006.

L’entreprise chargée des travaux a accepté d’employer des jeunes de la rue dont la réinsertion familiale était devenue impossible pour diverses raisons : trop longue existence dans la rue, multiples essais et échecs de réinsertion, plus de famille……Sept jeunes participent ainsi au chantier. En contrepartie, ils perçoivent un salaire que le Point d’Ecoute met de côté pour le leur remettre à la fin des travaux, ceci en vue de leur permettre le démarrage d’une petite activité économique.

Vingt personnes travaillent sur le chantier et, aujourd’hui, la construction du bâtiment est presque achevée. Il ne reste plus qu’à installer toutes les fermetures et à réaliser les travaux d’aménagement intérieur.



Caisse des Dépôts

Lettre d'information
Consulter | S'abonner



Faire un don